L'amour et la guerre
Charles Aznavour

Pourquoi donc irais-je encore à la guerreAprès ce que j'ai vu, avec ce que je sais ?Où sont-ils à présent les héros de naguère ?Ils sont allés trop loin chercher la véritéQuel que soit le printemps, les cigognes reviennentQue de fois, le c?ur gros, je les ai vues passerElles berçaient pour moi des rêveries anciennesIllusions d'un enfant dont il n'est rien restéToutes les fleurs sont mortes aux fusils de nos pèresBleuets, coquelicots, d'un jardin dévastéJ'ai compris maintenant ce qu'il me reste à faireNe comptez pas sur moi, si vous recommencezTout ce que l'on apprend dans le regard des femmesNi le feu, ni le fer n'y pourront jamais rienCar l'amour - et lui seul - survit parmi les flammesJe ferai ce qu'il faut pour défendre le mienPourquoi donc irais-je offrir ma jeunesseAlors que le bonheur est peut-être à deux pas ?Je suis là pour t'aimer, je veux t'aimer sans cesseAfin que le soleil se lève sur nos pas