La Maison Rose
Charles Aznavour

La Maison Rose

Quand on descendait de la butte
Où je vivais à mes débuts
Nous y avions un point de chute
Accroché à un coin de rue
On l?appelait la maison rose
Rose bonbon décoloré
Comme une maison de poupée
Qui dans mes souvenirs s?impose

Je dévalais de saint rustique
Pour, flanqués de quelques copains
Prendre des cuites homériques
En parlant de tout et de rien
Tout nous semblait fort et grandiose
L?avenir était devant nous
Nous étions jeunes et un peu fous
Tous fidèles à la maison rose

La maison rose
De nos rencontres et rendez-vous
La maison rose
Doux repaire pour jeunes loups
Tout y était rose
L?amour, le vin, la vie surtout
Pour nos coeurs sens dessus dessous
Sous le toit de la maison rose

C?était c?était la maison rose
De nos espoirs de nos beaux jours
Une autre jeunesse en dispose
Autres saisons, autres amours
C?est le regret de mille choses
Qui de temps en temps nous saisit
Et qui tristement se propose
À nos hiers endoloris

Quand la mémoire s?ankylose
Elle s?accroche à son passé
Temps des cerises ou temps des roses
Restent debout en nos pensées
Car chacun de nous je suppose
Garde secrète avec ferveur
Quelque-part une maison rose
Fraîche et vivante dans nos c?urs

La maison rose...

Mais à présent la maison rose
Faite de souvenirs enfouis
De nos mémoires se propose
Quand chante en nous la nostalgie
Le patron est mort de cirrhose
Le verre en main c?était écrit
Et que bacchus veille sur lui
Là où désormais il repose

À l?âge de la ménopause
Sa veuve a découvert un jour
Entre les bras d?un virtuose
La vie rêvée, le grand amour
Et depuis la maison est close
La patronne a tout bazardé
Bradant nos rêves surannés
Attachés à la maison rose

La maison rose...

La maison rose
Amis, vous en souvenez-vous?