Tu Exagères
Charles Aznavour

Tu exagères, tu en fais trop
C'est pourquoi je n'ai jamais pu comme il faut
Séparer tes qualités et tes défauts
Tant ils se mêlent et se confondent
Y'a rien à faire tu vas et viens
Tu te fatigues et te donnes un mal de chien
Je suis pour toi plus un enfant qu'un mari
Et ton amour tourne à la tyrannie

Tu exagères, toute l'année
Quand tu me fais des petits plats mijotés
Et te régales à me regarder manger
Ces repas pantagruéliques
Si je tempère mon appétit
Tu deviens triste, alors pour être gentil
Sachant que dans un instant tu vas pleurer
Je reprends de tout, quitte à en crever

Tu exagères, tu vas trop loin
Lorsque tu cires tes parquets le matin
Tu m'obliges à marcher avec des patins
Qui me font perdre l'équilibre
Tu dépoussières, bats les tapis
Ne pouvant être ni debout ni assis
Si je m'entends pour te laisser travailler
Tu viens alors battre les oreilles

Tu exagères, c'est insensé
Si par hasard j'ai le malheur de tousser
L'instant d'après je me retrouve couché
Avec le dos pleins de ventouses
Tel un cerbère, tu veilles au grain
Le thermomètre à la portée de la main
Tu me fais prendre que je le veuille ou non
D'horribles trucs de ta composition

Tu exagères, depuis toujours
Y'a donc pas de raison que tu cesses un jour
Pourtant pour moi, ne change rien mon amour
Car c'est pour tout ça que je t'aime
Ton caractère, ta bonne humeur
Ta fraîcheur d'âme, et tes qualités de coeur
Font que dans la vie je ne m'ennuie jamais

Tu exagères mon coeur
Tu exagères je sais
Tu exagères mais
Ça me plaît