Americana
Dalida

Americana c'est un mot qui craque dans la nuitAmericana c'est un peu de rêve et de folieAmericana c'est un mot qui parle de géantAmericana a la fureur de vivre en noir et blancL'avion se pose en silence,Comme un goéland qui vient de FranceSur la ville qui sommeille, l'ombre d'une statue ce réveilleDu ciel gris de l'Atlantique, au soleil brûlant duPacifiqueC'est une île qui vagabondeune lie jusqu'au beau milieu du mondeAmericana, AmericanaC'est l'Amérique, qui fait rêverAmericana, Americana,Joue ta musique fais moi danserManhattan, centième étageAccroché son c?ur dans les nuagesQuand San-Francisco s'affolentAu rythmes des amours qui s'envolentOn se saoule de musiqueSur des mots souvent mélancoliqueLas-Vegas et ses machinesEt ses filles sorties des magazinesAmericana, AmericanaC'est l'Amérique, qui fait rêverAmericana, Americana,Joue ta musique fais moi danserAmericana c'est un mot qui craque dans la nuitAmericana c'est un peu de rêve et de folieAmericana c'est un mot qui parle de géantAmericana a la fureur de vivre en noir et blanc{Instrumental}Et moi qui suis d'ici d'ailleurs de nul partJe refais souvent le voyage, ce voyageDepuis que j'ai vu l'AmériqueCes plages au parfums d'AcapulcoPlongés d'avenues au numérosEt ses boulevards plus long que des villesCes quartiers qui parle en ItalienRestaurants Chinois ou ParisienOu chacun retrouve un peu de son paysAmericana c'est un mot qui craque dans la nuitAmericana c'est un peu de rêve et de folieAmericana c'est un mot qui parle de géantAmericana a la fureur de vivre en noir et blancAmericana, AmericanaC'est l'Amérique, qui fait rêverAmericana, Americana,Joue ta musique fais moi danserAmericana c'est un mot qui parle de géantAmericana a la fureur de vivre en noir et blancAmericana c'est un peu de rêve et de folieAmericana c'est un mot qui claque dans la nuit.