Comme si tu revenais d'un long voyage
Dalida

En rentrant tu pendras ta veste dans l'armoireDevant le feu de bois le couvert sera misTu n'auras pas besoin d'inventer une histoireNous nous embrasserons et nous ferons comme siComme si tu revenais d'un long voyageComme si à la fin d'un triste été ou je n'aurais fait que dormirComme si tu revenais d'un long voyageBeaucoup trop loin pour m'emmenerToi seul aura des souvenirsTu ne trouveras pas sur mon visageDes inquiétudes et des reprochesEt la vie reprendra la même pageComme un chapitre que l'on cocheComme si tu revenais d'un long voyageOu je n'aurais pas pu venirToi seul aura des souvenirsJe parlerais beaucoup pour tuer le silenceEt je me moquerais des quelques cheveux grisQui donnent à ton visage une fausse assuranceNous nous embrasserons et nous ferons comme siComme si tu revenais d'un long voyageComme à la fin d'un triste étéOu je n'aurais fait que dormirComme si tu revenais d'un long voyageBeaucoup trop loin pour m'emmenerToi seul auras des souvenirsTu ne trouveras pas sur mon visageDes inquiétudes et des reprochesEt la vie reprendra la même pageComme un chapitre que l'on cocheEt même, et même si je fais semblantC'est si facile d'oublierQuand on ne peut pas pardonnerAlors, alors peut-être avec le tempsJ'essaierai de me persuaderQue tu reviens d'un long voyage.