Comment l'oublier
Dalida

Il était fils de lumière comment l'oublierPaysan né de la terre comment l'oublierDepuis ce matin d'automneLe fleuve immobile raisonneD'un silence étrange désemparéOh, ohLe vent a porté sa voix comment l'oublierDe Luxor à Sakarya comment l'oublierComment effacer le rêve Quand au ciel blesse s'élèveLe cri d'une colombe qui est tombéeEtait-ce un ange était ce un homme qui peut le direMais il a marqué l'histoire de souvenirsLà-bas au pied des pyramides sous le soleilIl dort pareil aux pharaonsLa vallée des rois m'a dit comment l'oublierIl pleut sur Alexandrie comment l'oublierLe ciel bleu n'a plus de flammesLe sphinx a perdu ses larmesD'avoir trop pleuré, bien trop pleuréMême si parfois il a soulevé des oragesComment être indifférent à son messageCar il n'avait qu'une seule idéeFaire de la terre avec ses frèresUne terre de paixOh, ohIl était fils de lumière comment l'oublierPaysan né de la terre comment l'oublierIl a tracé une route que d'autres suivront sans doutePour que vive encore le grand espoirOh, oh, ohComment l'oublierComment l'oublierOh, oh, oh.