Cordoba
Dalida

Là-bas, là-basA l'horizon lointain s'étend CordobaEntourée de jardins couronnée d'oiseaux fleuris de jasminEt de jets d'eauEt je suis làPour te prouver qu'à mes premières amours je reviens toujoursToi je sais bien que tu m'attendsToi tu n'oublies pas nos vingt ansLà-basNous monterons les rues usées par les pasDes amants qui s'aimaient tous à CordobaLà-basSous le poids du soleil s'endort CordobaTant d'étranges senteurs de cuir et de miel de poivre et defleursTandis qu'au cielLe jour se meurtEt que dans l'ombre bleue s'appelle des voixSe cherchent des c?ursToi nous revoici tous les troisToi notre amour et CordobaTout basPour me bercer ce soir au creux de tes brasChanteront les guitares de CordobaLà-bas, là-bas, là-bas.