Et pourtant j'ai froid
Dalida

Dans l'aube qui s'apprête déjà s'ouvrent les lilasEt pourtant j'ai froid, et pourtant j'ai froidAu bout de ma fenêtreLe soleil se reflète sur les toitsEt pourtant j'ai froid, et pourtant j'ai froidJe me sens perdue mon lit est grand comme un désertEt dans mon c?ur sont revenus les jours d'hiverLa vie loin de toi, la vie loin de toiC'est comme un ciel qui ne verrait jamais le jourMa chance et ma joieMe viennent de toiEt mes étés portent le nom de ton retourNe tarde pas j'ai si froidSans ton amourTa place est encore chaude je l'entoure de mes brasEt pourtant j'ai froid, et pourtant j'ai froidMais ce n'est pas ta fauteJe sais qu'un jour ou l'autre tu me reviendrasEt pourtant j'ai froid, et pourtant j'ai froidLe bonheur vois-tuCe n'est peut-être qu'espérerEt puis après s'être perdu se retro1uverLa vie loin de toi, la vie loin de toiC'est comme un ciel qui ne verrait jamais le jourMa chance et ma joieMe viennent de toiEt mes étés portent le nom de ton retourNe tarde pas j'ai si froidSans ton amourNe tarde pasCar j'ai si froidNe tarde pasCar j'ai si froidNe tarde pasCar j'ai si froid