Guitare et tambourin
Dalida

Il a suffit qu'un beau matinUn tambourin suive le refrain d'une guitarePour que partout de Tahiti à la VolgaAussitôt ce soit la même histoireEt vole les jolies demoisellesComme des tourterelles pour s'en aller danserEn ribambelle comme des hirondellesS'en vont à tire d'ailes au soleil de l'étéIl a suffit qu'un beau matinUn tambourin suive le refrain des Balalaï-aïkaPour qu'aussitôt la fille en pleurOublie son c?ur dans les coquelicotsLe long de la VolgaEt danse danse sous les tonnellesLa pauvre demoiselle qui avait tant pleuréEt recommence avant les fiançaillesLes baisers dans la paille derrière les moulinsIl a suffit qu'un beau matinUn tambourin suive le refrain d'une guitarePour qu'aussitôt à Tahiti la VahinéParte dans les flots larguer l'amarreEt vole la jolie demoiselleComme une tourterelle pour s'en aller danserVogue la belle, vogue sur la laguneLes vagues sous la lune ont le goût des baisers.A Tahiti ou à CapriComme là-bas sur la Volga.