L'amour qui venait du froid
Dalida

Il était venu comme une étoilePareille à celle des nuits de neigeLe vent froid de sa steppe nataleLui parlait comme une mère, une mèreC'était mon rêve, c'était illiaC'était l'amour qui venait du froidComme la neige, j'ai suivi ses pas, comme la neigeC'était mon rêve, c'était illiaC'était l'amour qui venait du froidSon c?ur decembre à brûler mes doigtsMon c?ur j'en trembleIl n'avait pu se faire à l'idéeQue mon pays fait parfois l'étéAu doux soleil des mille ciel bleusIl me demandait de faire, un grand feuC'était mon rêve, c'était illiaC'était l'amour qui venait du froidComme la neige, j'ai suivi ses pas, comme la neigeC'était mon rêve, c'était illiaC'était l'amour qui venait du froidSon c?ur decembre à brûler mes doigtsMon c?ur j'en trembleC'était mon rêve, c'était IlliaC'était l'amour qui venait du froidUn jour peut-être il me reviendraComme une fêteUn jour peut-être, dans une gareOu sur la route, fleur du hasardIl reviendra me parler du froid, il reviendraLa, la, la...Nieza boudou ya capilo cibiaLa, la, la...Snegorouska.