L'Arlequin de Tolède
Dalida

Une rose à sa guitare peuplée d'accords bizarresLe blanc d'un rayon de lune jouant sur sa peau bruneUn Arlequin de Tolède passe dans la nuit tièdeIl chante la sérénade des amants de GrenadeHier c'était le printemps dans l'EstrémadureHier il avait vingt ans mais cela ne dureQue le temps d'un instant car la vie est durePour les jeunes amants qui veulent croire aux sermentsEt l'Arlequin de Tolède perdu dans la nuit tièdeEn caressant sa guitare trouve un accord bizarreUn écho de mandoline il revoit ColombineVibrante à la sérénade d'un Pierrot de GrenadeHier c'était le printemps dans l'EstrémadureHier c'était lui l'amant mais cela ne dureQue le temps d'un serment d'un je te le jureAvec cette leçon il a fait une chansonUne rose à sa guitare peuplée d'accords bizarresUn Arlequin de Tolède perdu dans la nuit tièdeEntend sous la lune blonde tous les amants du mondeQui chantent la sérénade des amants de GrenadeHier c'était le printemps dans l'EstrémadureHier il avait vingt ans mais cela ne dureQue le temps d'un instant pour une âme dureAujourd'hui c'est l'été et vive la liberté