La pensione Bianca
Dalida

A la morte saison on a fermé boutiqueOn a fait provisions de vin et de musiqueOn a repeint de blanc la salle et le comptoirExpliqué aux enfants le prix et le pourboireMaintenant tout est prêt on peut lever le rideauLa famille au complet connaît le scénarioLe papa, la Mama s'occupent des clientsLa tante Agostina dit qu'elle s'ennuie tout le tempsA la pensione BiancaY a du soleil des mandolinesLe soir il y a un feu de boisOn y fait griller des sardinesA la pensione BiancaOn vend du rêve à la semaineEt vos problèmes on vous les noientDans le vin rouge et la verveineA la pensione BiancaLa, la, la...Se sont toujours les mêmesDes vieux habituésUn qui fait des poèmes l'autre des mots croisésCarlos et Thérésa ont un troisième enfantEt la pauvre Angéla attend le prince charmantTout le monde joue le jeu prenant tout au sérieuxOn dirait qu'ils se croient tous à CinnécitaEt l'italien là bas plus vrai que sa légendeSéduit la p'tite s?ur pour approcher la tanteA la pensione BiancaY a du soleil des mandolinesLe soir il y a un feu de boisOn y fait griller des sardinesA la pensione BiancaOn vend du rêve à la semaineEt vos problèmes on vous les noientDans le vin rouge et la verveineA la pensione BiancaLa, la, la...{Instrumental}Ici chacun a pu pour un mois être un autreIci chacun a cru aux histoires de l'autreOn ferme les volets jusqu'au prochain étéEt la jolie pension n'est plus qu'une vieille maisonA la pensione BiancaY a du soleil des mandolinesLe soir il y a un feu de boisOn y fait griller des sardinesA la pensione BiancaOn vend du rêve à la semaineEt vos problèmes on vous les noientDans le vin rouge et la verveineA la pensione Bianca.