La valse des vacances
Dalida

C'était la valse des vacancesCelle qui a fait battre nos c?ursJe voudrais que tout recommencePour retrouver notre bonheurC'était un piano mécaniqueQui le matin nous réveillaitTout avait l'air si romantiqueEt moi j'étais émnerveilléeJe ne veux plus te supplierTu n'peux pas tout oublierJe ne veux plus te supplierTu n'peux pas tout oublierC'était la valse des vacancesMais aujourd'hui t'en souviens-tuTu es loin j'ai perdu ma chancePeut-être un jour reviendras-tuTe souviens-tu de la musiqueQuand nos corps étaient enlacésElle me rendait mélancoliqueC'était la valse de notre étéJe ne veux plus te supplierTu ne peux pas tout oublierJe ne veux plus te supplierTu ne peux pas tout oublierC'était une musique obsédanteQui rythme mes nuits et mes joursLorsque ton image me hanteQue je pleure sur notre amourC'était une musique obsédanteObsédante, obsédante, obsédanteLa la la...