Le sixième jour
Dalida

Un à un j'ai compté les joursQui s'éteignaient au ralentiMon tout petit, mon tendre amourIl neige sur AlexandrieT'as pas eu le temps de voir la merLes yeux coincés entre deux rivesIl a fait nuit sur tes paupièresAvant que le bateau n'arriveMais le sixième jour, sixième jourMon c?ur s'est couchéQuand le soleil s'est levéMais le sixième jour, sixième jourTout s'est arrêtéAlors laissez-moiLaissez-moi pleurerJe m'en vais seule vers nulle partY a trop de bruit qui me réclameJ'ai compris peut-être un peu tardQue j'étais encore une femmeQu'il me pardonne cet au revoirJe n'ai pas eu le choix des larmesPetit homme sois sage attends-moiJ'quitte pas des yeux ton étoileMais le sixième jour, sixième jourMon c?ur s'est couchéQuand le soleil s'est levéMais le sixième jour, sixième jourTout s'est arrêtéAlors laissez-moi, laissez-moi pleurer"J'emporte un peu de toiTe laisse un peu de moiUn peu plus tard, un peu plus loinPeut-être on se retrouvera"Mais le sixième jour, sixième jourTout s'est arrêtéAlors laissez-moi, laissez-moi pleurer"Petit homme sois sageattends-moi, attends-moi"