Le vénitien de Levallois
Dalida

Il y a vingt ans il passait la frontièreAvec une guitare et ses frèresParis, brouillard, arrivé gare de LyonLe café français sentait bonHôtel des voyageurs ils étaient quelques unsA parler Arabe ou ItalienVingt ans après quelques choses a changerDans son c?ur MéditerranéeSes trois enfants ont grandi par iciLa France est devenu son paysQuand on dit de lui que c'est un étrangerIl dit qu'on est tous des émigrésC'est un vénitiens de LevalloisUn Français de c?ur comme il y en aAventurier de l'aventuraC'est un baladin comme vous et moiC'est un Portugais de CourbevoisAvec le soleil au bout des doigtsEt on l'appelle ainsi Pierrot, Piétro qui est pour moiFils de Joseph et de Santa MariaD'autres après lui ont brisé la frontièreDe tous les ghettos de la terreIls sont venus d'Afrique ou de PologneLe ciel n'appartient à personneIl porte un drapeau couleur de libertéNouvel homme nouvelle identitéC'est un vénitiens de LevalloisUn Français de c?ur comme il y en aAventurier de l'aventuraC'est un baladin comme vous et moiC'est un Portugais de CourbevoisAvec le soleil au bout des doigtsEt on l'appelle ainsi Pierrot, Piétro qui est pour moiFils de Joseph et de Santa MariaC'est un vénitiens de LevalloisUn Français de c?ur comme il y en aAventurier de l'aventuraC'est un baladin comme vous et moiC'est un Portugais de CourbevoisAvec le soleil au bout des doigtsEt on l'appelle ainsi Pierrot, Piétro qui est pour moiFils de Joseph et de Santa Maria{Instrumental}C'est un Portugais de CourbevoisAvec le soleil au bout des doigtsEt on l'appelle ainsi Pierrot Piétro qui est pour moiFils de Joseph et de Santa Maria.