Les anges noirs
Dalida

Oh peintre qui peint les angesSur les vitraux des églisesIl est une chose étrangePermets que je te le disePourquoi peins-tu leurs visagesAvec toujours la peau blancheL'enfant noir cherche une imageQui serait un peu la siennePourquoi, l'enfant ne voit-il pasUn seul, rien qu'un seul ange noirQui pourrait lui permettreDe mieux prier le soirMême si la vierge est pâleDessine un ange très sombreAu ciel de la cathédraleQue les couleurs se confondentCrois-moi, bien qu'il soit d'autres cieuxLes hommes, qui ferment un soir les yeuxPour le dernier voyageOnt tous le même Dieu