Mamina
Dalida

Comme c'est dimanche aujourd'huiTu peux dormir jusqu 'à midiEt pourquoi pas jusqu'à lundiTu as enfin trouvé ton litMamina, MaminaTu en auras porté des seauxIls étaient lourds, ils pesaient tropA la rivière coule tant d 'eauQu'elle fait des rides sur ta peauMamina, MaminaNe lui demande plus d 'effortsTon pauvre corps est moitié mortIl t'a servi toute une vieQuand auras-tu pitié de luiLui qui a porté tes garçonsDont les photos sont au salonNe reste qu'un de ta moissonIl sait qu'amour porte ton nomMamina, MaminaIl n'est d'amour que dans ta mainQui donne tant et ne prend rienSi dans tes yeux larme te vientC'est que quelqu'un a du chagrinNe t'en fais pas pour le troupeauJe vais aller puiser ton eauEt puis ...C'est dimanche aujourd'huiTu peux dormir jusqu'à midiMamina, MaminaLa, la, la...Mamina, Mamina.