Marchand de fruits
Dalida

J'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus doux, les plus douxJe ne les vends pas bien cherQuelque sous, quelque sous, quelque sousJ'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus doux, les plus douxIls n'ont traversés la merQue pour vous, que pour vous, que pour vousVous emporterez chez vous tous les goûts quelle senteurQue nous apporte la houle les matins chargés de fleursVous emporterez aussi une grappe de soleil qui scintille àl'infiniSur les branches dés le réveilEt moi et moi sur un bateau tout blancJ'irai là bas parer d'or et d'argentEt là et là j'écouterai en rêvantPour moi pour moi crié tous les marchandsJ'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus doux, les plus douxJe ne les vends pas bien cherQuelque sous, quelque sous, quelque sousJ'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus doux, les plus douxIls n'ont traversé la merQue pour vous, que pour vous, que pour vousVous emporterez chez vous un reflet de l'océanQui danse devant la proue d'un navire insouciantVous emporterez aussi une brasse de sourireQue les enfants de mon île m'ont donnés pour vous offrirEt moi et moi sur un bateau tout blancJ'irai là bas parer d'or et d'argentEt là et là j'écouterai en rêvantPour moi, pour moi crié tous les marchandsJ'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus, les plus douxJe ne les vends pas bien cherQuelque sous, quelque sous, quelque sousJ'ai tous les fruits de la terreLes plus doux, les plus doux, les plus douxIls n'ont traversés la merQue pour vous, que pour vous, que pour vous!J'ai tous les fruits de la terre.