Oh! la la
Dalida

Moi qui voulait rester célibataireAfin de ne jamais me laisser faireJe viens soudain de me faire prendreEt voila que sans rien comprendreJe m'en vais à mon tour la tète en basOh! la la, oh! la laDans mon c?ur je l'avoue y a du dégâtNe dite pas que j'ai fait sa conquêtePuisque c'est moi qui marche à la baguetteOh! la la oh! la laTous mes amis ne me reconnaissent pasQuand on aime on est un peu bêteEt je suis dans ce cas làOh! la la, oh! la la, oh! la laOui depuis que j'ai fait sa connaissanceJ'ai dit adieu à mon indépendancePour faire tous ces petits capricesJe me suis mit à son serviceC'est fou ce que l'amour à fait de moiOh! la la, oh! la laJe suis comme un pantin entre ses doigtsJe vais, je viens, je cours, je fais du zèleEt je fais le ménage et la vaisselleOh! la la, oh! la laEt le pire c'est qu'en faisant tous celaJe me dis que la vie est belleEt que je n'la changerais pasOh! la la, oh! la la, oh! la laMais je serais vraiment très malhonnêteSi j'arrêtais ici ma chansonnetteCar mis à part mon esclavageJ'obtiens de petits avantagesEt quand je dis petit n'insiste pas !Oh! la la, oh! la laLorsque le soir il me prend dans ces brasEt que tout bas il vient me dire je t'aimeC'est comme le paradis qui ce promèneOh! la la, oh! la laJe n'peut pas tout vous dire excusez-moiMais si vous rencontrez le mêmeSur le champ n'hésitez pasAimez le, gardez le, croyez-moiOh! la la, oh! la la, oh! la la