Pour en arriver là.
Dalida

J'ai traversé des nuits et des jours sans sommeilPour en arriver làJ'ai eu chaud sous la pluie et froid en plein soleilPour en arriver làJ'ai parlé à la peur et fait taire le silenceJ'ai maquillé les heures j'ai vendu des dimanchesPour en arriver là, pour en arriver làJ'ai pleuré tant de fois que je n'ai plus de larmesPour en arriver làJe suis tombé cent fois mais sans tomber les armesPour en arriver làJ'ai marché sur ma vie plus souvent qu'à mon tourJ'ai mis le mot fini presque à tous mes amoursPour en arriver là, pour en arriver làPour en arriver là j'ai trop douté de toutDe moi de Dieu de vousj'ai laissé derrière moi tous mes rêves d'enfanceAujourd'hui j'ai le c?ur presque en état d'urgencePour en arriver làje crois bien qu'avec vous si j'avais rendez-voussans l'ombre d'un regretPour en arriver làJe recommenceraiJ'ai appris à hurler juste en dedans de moiPour en arriver làPour ne pas vous montrer qu'on me montre du doigtPour en arriver làJ'ai fait le tour du monde mais je n'ai rien pu voirL'absence est si profonde qu'elle salit mes miroirsPour en arriver là, pour en arriver làPour en arriver làj'ai trop douté de tout de moi de dieu de vousJ'ai laissé derrière moi tous mes rêves d'enfanceAujourd'hui j'ai le c?ur presque en état d'urgencePour en arriver làJe crois bien qu'avec vous si j'avais rendez-vousSans l'ombre d'un regret pour en arriver làJe recommenceraiPour en arriver làJ'ai souvent oublié de prendre deux billetsOu de dire attends-moiPour aller nulle part J'ai mis dans ma mémoireQue des débuts d'histoiresPour en arriver làJe crois bien qu'avec vousSi j'avais rendez-vous sans l'ombre d'un regretJe recommenceraiPour arriver là.