Quelque part au soleil
Dalida

Olé !Les guitares font dansées les cheveuxde femmes MadrilèneEt le soir au milieu du silence un peu lourd des arènesUne voix au couleur arc en ciel au vibration magiqueNous ramène en musiqueQuelques part au soleilSi par hasard vous vous surprenezA ne plus savoir que dire "olé"La faute en est, à n'en pas douterAu flamencoOho Oho Oho Oho Oho OhoSi vous rêvez chaque nuit encoreD'être embrassé par un matadorNe cherchez pas ce sera la fauteAu flamencoOho Oho Oho Oho Oho OhoLes Gitans se réchauffent lec?ur aux boissons EspagnolesLes enfants sont couchés et rêvent aux cerfs volants quis'envolentEt soudain cette voix qui reviens briller comme une étoileComme pour faire escaleQuelque part au soleilAmor amor amorLes amoureux n'ont rien de mieux comme poèmeAmor amor amorEt en chanson c'est la façon de dire je t'aimeAaaaaaaaaaaaamor amor amorCes petits mots un peu rétro qui nous font rireAmor amor amorN'ont pas besoin, on le sait bien de se traduire{Instrumental}Besame, besame muchoSi dans un autres pays ça veut dire embrasse-moiBesame, besame muchoToute ma vie je voudrais la chanter avec toi{Instrumental}Pour l'amour de Maria et les yeux de MariaIl a jurer que jamais qu'il ne se combattrait pour l'amour deMariaPour les mains de Maria qui faisait le signe de croixIl abandonnait la gloire les bravos les victoires et tous ceuxqui criaientOlé olé olé oléOh oh la Féria, Oh oh la fériaC'est le chant des errants qui n'ont pas de frontièreC'est l'ardente prière de la nuit des gitans{Instrumental}Si par hasard vous vous surprenezA ne plus savoir que dire "olé"La faute en est à n'en pas douterAu flamencoOho Oho Oho Oho Oho OhoSi vous rêvez chaque nuit encoreD'être embrassé par un matadorNe cherchez pas ce sera la fauteAu flamencoOho Oho Oho Oho Oho Ohoooo.