Tico, tico
Dalida

Tico tico par ciTico tico par làDans tout Séville on n'entend plus que ce nom làIl passe par ici il va passer par làComme il est beau dans son costume de galaCoiffé d'un sombrero les cuisses bien à platSur son cheval il se promène à petits pasDe sa moustache en crocs lustrée de gominaIl fait rêver tous les jupons de la rambaOn dit tout bas que son Grand-père était corsaireQu'il faisait la traite des Noirs à Buenos AeresEt patati et patata dans la maison qu'il habitaTout le gratin de la cala y defilaTico tico devenu unique légataireDe son magot de son cheval et de ses terresIl peut garder devant chacun son sombreroC'est un vrai cabaleiro, Tico TicoTico tico par ci Tico tico par làDans tout Séville on n'entend plus que ce nom làIl passe par ici il va passer par làComme il est beau dans son costume de galaCoiffé d'un sombrero les cuisses bien à platSur son cheval il se promène à petits pasDe sa moustache en crocs lustrée de gominaIl fait rêver tous les jupons de la ramba{Instrumental}On dit tout bas que son Grand-père était corsaireQu'il faisait la traite des Noirs à Buenos AeresEt patati et patata dans la maison qu'il habitaTout le gratin de la cala y defilaTico tico devenu unique légataireDe son magot de son cheval et de ses terresIl peut garder devant chacun son sombreroC'est un vrai cabaleiro Tico TicoTico tico par ci Tico tico par laDans tout Séville on n'entend plus que ce nom làIl passe par ici il va passer par làComme il est beau dans son costume de galaCoiffé d'un sombrero les cuisses bien à platSur son cheval il se promène à petits pasDe sa moustache en crocs lustrée de gominaIl fait rêver tous les jupons de la ramba.