Une femme à quarante ans
Dalida

Au soleil de mes 18 ansJe voguais sur des bateaux ivresEt les Rimbaud de mes tourmentsEtaient des poésies à suivreJe voyageais au gré du ventDes bords de Loire aux CaraïbesJ'avais le c?ur comme un volcanEt j'aimais la fureur de vivreQuelques années après pourtantMa vie ressemblait à un livreJe tournais les pages d'un romanOù tout me semblait trop facileJ'ai eu le succès et l'argentEt j'ai connu le mal de vivreJ'ai dépensé beaucoup de tempsAvant de pouvoir vous le direEntre l'automneEt le printempsOn est une femme à 40 ansL'amour et l'amitié s'arrangentDans un bonheur qui se mélangeOn est une femme à 40 ansOn est une femme tout simplementOn a la force et l'expérienceOn sait tout pardonner d'avanceJ'ouvre les yeux et maintenantLe soleil a brûlé mes larmesJe suis bien dans mes sentimentsEt la solitude a son charmeJe ne regrette rien vraimentAutour de moi la mer est calmeLes Rimbaud de mes 18 ansN'osent pas m'appeler MadameEntre l'automne et le printempsOn est une femme à 40 ansL'amour et l'amitié s'arrangentDans un bonheur qui se mélangeOn est une femme à 40 ansOn est une femme tout simplementOn a la force et l'expérienceOn sait tout pardonner d'avanceOn est une femme à 40 ansOn est une femme tout simplement