Monsieur Ernest A Réussi
Édith Piaf

Je suis vestiaire au restaurant
Du "Lion d´Or" et de "l´Écu d´France".
Monsieur Ernest y vient souvent
Et chaqu´fois il m´fait des avances.
Il m´a si bien entortillée,
Parlé de "c?ur" et de "chaumière",
Qu´un jour enfin, j´ai accepté,
Pour lui, de quitter mon vestiaire.

Monsieur Ernest a réussi.
On est parti un soir de fête.
Il m´a si bien tourné la tête
Qu´on ne s´est pas quitté d´la nuit.
Depuis ce jour, je vis chez lui,
Dans sa petit´ chambre au septième.
On n´a pas un sou mais je l´aime.
Monsieur Ernest a réussi.

Monsieur Ernest est entêté.
Monsieur Ernest est arriviste.
Quand il veut quèqu´chos´, c´est gagné.
Faut dir´ c´qui est, rien n´lui résiste.
Il a parié que dans un an,
Il serait au moins millionnaire.
Il gagn´ maintenant tell´ment d´argent
Qu´il ne sait même plus qu´en faire.

Monsieur Ernest a réussi.
Il a maintenant tell´ment d´affaires
Qu´il a besoin d´trois secrétaires.
Il traite avec tous les pays
Dans son hôtel d´la rue d´Passy.
Il travaill´ tant qu´il se surmène.
Il vient m´voir un´fois par semaine.
Mon Ernest a réussi.

Monsieur Ernest m´a dit l´autr´ jour :
"J´ai trouvé un´ riche héritière.
Naturell´ment c´est pas d´l´amour,
Mais il y va de ma carrière.
Tiens, prends toujours un peu d´argent.
Cela te permettra d´attendre
Et si tu trouves un autre amant,
Il n´y a qu´à moi qu´j´pourrai m´en prendre."

Monsieur Ernest a réussi.
Il n´a pas brisé sa carrière.
Moi, j´ai retrouvé mon vestiaire.
Y a rien à faire, c´est la vie.
Monsieur Ernest est v´nu l´autr´ soir.
Il était même avec sa dame.
Moi, j´avais peur qu´ça n´fass´ des drames.
Il m´a filé cent sous d´pourboir´.
Monsieur Ernest a réussi.