Celui que j'aime
Mireille Mathieu

Celui que j'aime

Celui que j'aime est un vaut-rien
Qui chante du soir au matin
Un artiste égoïste
Qui tient ma vie dans ses mains

Celui que j'aime est un garçon
Qui a de drôles de façons
Un Bohème sans problèmes
Qui jongle avec mes illusions

Il va son but, court les rues tout le jour
Moi, le c?ur lourd, je l'attends
En pleurant, mon amour

Celui que j'aime est un menteur
Il ment des lèvres, il ment du c?ur
Il me blesse, puis il me laisse
Face à face avec mon c?ur

Quand je suis seule avec mes craintes
Dans ma chambre et dessous les toits
L'ennuie s'accroche aux murs qui souhaitent
Jusqu'à son retour dans mes bras

Celui que j'aime est un brigand
Il me traite comme une enfant
Il me charme, me désarme
Et se rit de mes tourments

Celui que j'aime est merveilleux
Quand l'amour brille dans ses yeux
Qu'il m'attire dans un rire
Contre son c?ur pour m'aimer mieux
Moi, je faiblis et rougis tout à coup
Et j'oublie tous mes malheurs
Sur son c?ur, dans son coup

Celui que j'aime est un joueur
Il joue mes rêves, il joue mes pleurs
Et s'il triche, je m'enfiche
Car il est tout mon bonheur

Celui que j'aime est un voyou
Qui ne possède pas un sous
Et promène ses rengaines
Et sa guitare autour du cou
Mais il m'aime et je l'aime
Et du reste... Je m'en fous!