GÉANT
Mireille Mathieu

Un homme est venu
Dans le grand désert brûlant
Comme un grain de blé
Porté par le vent
Sur ce coin de terre brûlée
Le ciel avait semé
Ce grain qui remplirait l'immensité
Cet homme est venu
Droit dans le soleil couchant
Jetant sur la plaine
L'ombre d'un géant
Il a pris dans ses mains
Un peu de terre
Puis il a dit
Je fais de cette terre ma patrie

Tournez, grondez les orages
Tournez, passez les nuages
Les années
De la maison au village
De la barrière au barrage
Rien ne pouvait arrêter
Ce géant qui avançait

Il a repoussé
Plus loin le désert brûlant
Puis il a dompté
Le fleuve et le vent
Et dans les plaines et les vallées
A fait rouler le blé
Un pays de géant était né

D'autres sont venus
Finir l'oeuvre du géant
Le chemin tracé il y a longtemps
Alors ses yeux se sont fermés
Sur un ciel étoilé
Brillant comme les feux d'une cité
Cette cité dont il rêvait
Et qui est là
À tes pieds