L'Américain
Mireille Mathieu

Je te reverrai toujours, un cigare à la mainJe te reverrai un jour, L'AméricainDans un faubourg de Londonen train de parler indienà un Chinois qui s'étonne d'être aussi loin...Le temps d'un éclat de rirele temps passé n'est pas loinaide-moi à me souvenir que tout va bien'Y a du soleil aux fenêtres, des oiseaux dans le jardinet tu les entends peut-être, ça j'en sais rienJe te reverrai toujours un cigare à la mainJe te reverrai un jour, L'Américainà une terrace de Broadway, dans un café de Berlintu parleras japonais à un BrésilienLe temps d'une chanson qui passele temps passé n'est pas loinaide-moi à faire la grimace, donne-moi la mainIl pleut sur la Capitale, et la pluie c'est du chagrinT'as ton nom dans les étoiles, moi, je vois bien.Comme je te verrai toujours un cigare à la mainJe te reverrai un jour, l'Américaindans un quartier de Harlem, ou dans un square autrichienje m'entendrai dire "Je t'aime" en américain.