Madame Maman
Mireille Mathieu

Dans la maison au chêne-liège
Toute entourée d'herbes des champs
Un bon vieux chien qui la protège
La voilà Madame Maman
Dans des gestes de souveraine
Simple et jolie sous le soleil
Elle avance comme une reine
Parmi des fleurs tenant conseil

En a-t-elle eu pauvre mère
Des soucis des pleurs et des joies
En a-t-elle porté en terre
Des grands et des petits parfois
En a-t-elle fait des baptêmes
Des noces des chemins de croix
Elle est pourtant restée la même
Cheveux blancs et foulard de soie

De cette ville où je vous chante
Grand salut Madame Maman
Les romarins et les acanthes
Sont vos seuls enfants maintenant
Et vos lèvres parfois murmurent
Comme un appel un souvenir
Mon Dieu comme le temps vous dure
Et c'est pour ça vos longs soupirs

Mais moi je sais que la richesse
De votre coeur si plein d'amour
Vous invente deux blanc ???
Avec vos fils là tout autour
C'est bien pour ça que l'on voit luire
Un éternel sourire ami
Sur le fin visage de cire
De Madame Maman chérie