On L'appelait Chicano
Mireille Mathieu

Dans les quartiers pauvres où il grandit
Le diable était plus fort que les anges
Tout ce que les grands lui ont appris
C'était à mentir un peu trop tôt

Et on l'appelait Chicano
Libre comme l'air de Mexico
Les pieds nus dans son enfance
Sans savoir ce qu'il ferait demain

Que sera, sera
Demain, demain, demain, demain
C'est ta vie Chicano
Demain, demain, demain, demain
Attention Chicano
Chicano

Pour deux allumettes un bout de pain
Il suivait les gosses de son âge
Et le soir venu dans un jardin
Ils se partageaient tous leurs trésors

Et on l'appelait Chicano
Libre comme l'air de Mexico
Les pieds nus dans son enfance
Qui se terminait un peu trop tôt

Entre quatre murs un peu trop froid
Il achève son adolescence
Pour une bêtise qu'autrefois
Il avait commise sans savoir

Quand on l'appelait Chicano
Le gamin des rues de Mexico
Qui voulait sortir de l'ombre
Et faire sa place au soleil

Que sera, sera
Demain, demain, demain, demain
C'est ta vie Chicano
Demain, demain, demain, demain
Attention Chicano
Demain, demain, demain, demain
C'est ta vie Chicano
Demain, demain, demain, demain
Attention Chicano
Chicano