Buffalo débile
Renaud

En passant par les égouts juste devant ma maisonJ'ai creusé un tunnel de 18 mètres de longJ'ai atterri dans la cave d'une laiterie parisienneJ'ai pris 300 carambars un kilo de madeleinesJ'ai eu des crampes d'estomacs au moins pendant trois s'mainesJ'suis le roi des casseurs j'suis le roi des braqueursLes journaux parlent pas d'moi et c'est ça qui m'éc?ureJ'ai volé une bagnole qu'était même pas à moiJ'voulais aller sur la cote j'me suis r'trouvé sur le toîtLes quatres roues en l'air mon père m'a engueuléComme si c'était sa bagnole que j'y avais bousilléD'ailleurs c'était la sienne j'pouvais pas l'devinerJ'suis le roi des casses-tout j'suis le roi des filousLes journaux parlent pas d'moi mais alors pas du toutAvec un de mes copains on a voulu détournéUn b?ing 707 on n'en a pas trouvéA la Porte d'Orléans y veulent pas s'arréterOn est mal désservi dans c'quartier non de nonAlors j'ai détourné la conversationJ'suis le roi des pirates de l'air conditionnéLes journaux parlent pas d'moi mais ça va pas tarderUn peu plus tard j'ai fait le hold up du siècleA grand coups de burin j'ai cassé un parc-mètreL'aubergine intrépide qui a voulu s'y opposéJ'ui ai dit des mots obscènes elle s'est mise à pleurerY avait qu'trois francs cinquante dans la caisse fracturéeJ'suis le roi des casseurs j'suis le roi des braqueursVous pouvez l'constater j'l'ai déjà dit tout à l'heureSi j'continue à faire des chansons dans c'genre làC'est pas demain la veille qu'les journaux parl'ront d'moiNi haineNi armeNi violence