Aux esprits de la nature
Servat Gilles

O vous, esprits de la natureO mes arbres, protégez-moiAbeilles aux brûlantes piqûresOiseaux qui survolez les toitsBeaux chiens qui aimez sans mesureO faites que jamais ne cesseLe doux sentiment que j'ai làEt qui tout étourdi me laisseConfondant le do et le laBras et poignets tremblant d'ivresseQue toujours près de toi je senteMonter en moi le même émoiEt que comme une aiguille aimanteMon regard se tourne vers toiCe pôle où ma joie s'alimenteSi de cela la fin arriveCe sera ma première mortJe serai l'étang sans ses rivesUn vaisseau sans personne à bordJuste un corps sans âme qui viveVous que si souvent je regardeMes étoiles au sein consolantPrenez en votre sauvegardeLe pauvre c?ur de votre enfantAvant que le temps le poignarde.