L'institutrice de Quimperle
Servat Gilles

Y avait une institutriceA Sainte-Anne de QuimperléQui n'y voyant pas maliceEpousa un divorcéVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsElle fut mise à la porteSans aucune hésitationFaut pas de gens de cette sorteDans une bonne institutionVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsElle plaida l'institutriceDevant sa juridictionObtint en bonne justiceSa réintégrationVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsEux, y avait les hypocritesLes chafouins, les trop nourrisLes foutriquets, les jésuitesEt tant d'autres petits d'espritVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsIls lui ont fait des vacheriesEt des tas d'emmerdementsEt lui f'ront des avaniesJusqu'à ce qu'elle foute son campVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsIl faut se mettre à la colleBeaucoup de curés le fontPour garder dans son écoleSa considérationVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénitsVive les culs bénits, ma mèreVive les culs bénits