Un piano
Tachan Henri

Un Piano,C'est tièd'e comme une femme,Un Piano,Ça tient les mains au chaudEt ça tient chaud à l'âme,Un Piano,C'est comme un catafalque,Ça sent déjà l'encens,Un Piano,C'est doux comme du talc...Et dedans, dorment les musiciens,La tête penchée sur des blanches,Comme un nid blotti dans les branches,La tête de Jean-Sébastien...Un Piano,Mais oui, c'est transportable,Un Piano,J'en ai un dans mon ventre,J'en ai un dans mon cartable,Un Piano,Ça tremble' comme un fanalAu fond d'une vallée,Un Piano,C'est long comme un canal...Et dedans, se noient les musiciens,La tête penchée sur des noires,Ils me racontent leur histoire,L'histoir'e de Jean-Sébastien...Un Piano,C'est là, comme un ami,Un Piano,Ça donne son silence,Ça vous veille, la nuit,Un Piano,C'est lourd comme une armoire,Ça couve la Musique,Un Piano,Ça garde la mémoire...Et dedans, rêvent les musiciens,La tête penchée sur l'ivoire,Y a pas besoin de jouer pour voirLa tête de Jean-Sébastien...Au Piano,Je m'y asseois souvent,Sans toucher, sans toucher,Et j'attends, et j'attends...Que revienn'ent les musiciens,La tête penchée sur la Vie,Qu'il revienn'e le souvenir ancienDes doigts de DINU LIPATTI.